Abujaserie – Chronique 2 – Jour de rentrée à ABUJA

Rebonjour!

Je vous écris en direct de la terrasse à l’avant de la maison, aux sons des tits oiseaux qui roucoulent. Déjà ma première semaine complète au boulot terminée. Cela a commencé avec un chouette BBQ avec les collègues canadiens dimanche dernier, où j’ai même pu savourer ma première brochette de suya depuis mon retour. Je ne savais pas trop quoi amener en guise de cadeau d’hôtes puisque je suis arrivée ici qu’avec un gros baluchon en attendant notre container de Chine. Mais bon, j’ai trouvé une bouteille de vin blanc d’Afrique du Sud à l’épicerie (il n’y a pas de SAQ ni de LCBO ici…) à 2200N. Peut-être, que dis-je, sûrement les séquelles du vino en Chine, mais je doutais ben gros de la qualité de la bouteille… (aussi, j’ai encore de la misère à faire la conversion des prix alors sur le coup je croyais que la bouteille était à 80$, mais finalement j’avais un zéro de trop…)

Le lendemain, c’était jour de rentrée officielle pour moi! Ça fait drôle d’ailleurs de voir vos photos de rentrée défiler sur IG ou FB cette semaine. Je crois que je suis déjà un brin nostalgique aka FOMO de l’été indien et de l’automne – ma saison préf – car breaking news – ici les palmiers ne rougissent pas! Et hélas pas de pumpkin spice latte non plus pour Adaobi! Zut alors! (French expression, apparently, that anglophone readers will understand!)

Jollof rice & Chicken Kebab on a nice patio for my 1st lunch outside the office

Jusqu’à présent, étant limitée dans mes déplacements, sans voiture et sans Igwe, c’est le trajet maison-boulot-maison qui me fait sentir la vibe d’Abuja. On prend aussi différentes routes pour que je puisse voir davantage, élargir mes points de repère, et pour brouiller les pistes si jamais on voulait me suivre (cours de sécurité 101).

À travers la lentille de la fenêtre du VUS, je suis témoin de toutes sortes de scènes, allant de parties de soccer à la jonction d’une autoroute, aux messieurs qui s’arrêtent faire pipi n’importe où le long de la route.

Le matin on écoute les nouvelles à la radio. Intéressant bulletin! Les deux animateurs alternent la lecture des titres des journaux principaux du pays et ensuite réfèrent les auditeurs à la “page 8 for more info about this story”. Quand le sujet est plus triste (décès, viol, par exemple), l’animatrice répète “I beg you pardon” après avoir lu la dite nouvelle, étant presque mal à l’aise de nous rapporter cette histoire, et d’aborder ce sujet.

Côté traffic, les jeunes nigérians commencent l’école que dans deux semaines alors pour l’instant ça prend 20 minutes me rendre au boulot. On verra bien à la rentrée! Vous savez que je suis pas très matinale alors me lever à 7h01 maintenant et m’installer devant mon ordi vers 8h – cela relève d’un miracle nigérian!

Il y a plusieurs feux de circulation ici, que la plupart respectent, sauf certains. Donc il ne faut surtout pas prendre les feux verts pour des feux verts et toujours regarder à gauche à droite à gauche à droite devant derrière sur les côtés avant d’avancer! À de nombreuses intersections, on y retrouve souvent un policier en charge de faire circuler les différentes voies en supposée harmonie.

Souvent des jeunes vendeurs en profitent alors pour s’accrocher à vos fenêtres pour vous vendre une brochette d’articles, tels que livres, journaux, bananes, cartes de téléphone et alouette. Tous les trucs sont bons pour réussir à vous faire ouvrir la fenêtre. Certains vont même jusqu’à danser!

La verdure d’Abuja le long des routes et ses grands parcs me surprennent encore. Rentrer à la maison est paisible, même sous la pluie! Il y a aussi une jolie fontaine au centre, qui ont m’a dit, jadis fonctionnait…

Ayant besoin de plusieurs photos pour la paperasse administrative, je repoussais ma visite au studio, espérant ainsi trouver le truc miracle pour arranger mes cheveux, mais en vain… Je dois me résigner à l’idée que j’aurai les cheveux fuzzy et mon brushing tropical sur tous mes documents nigérians officiels… c’est dans des moments comme ça que je m’ennuie de la Chine et son Photoshop…

Ici, il y a des gardes à la porte de chaque gros commerce ou mall, pour vérifier les sacs, vous passer au détecteur de métal, et/ou encore vous diriger dans le stationnement. À l’entrée de plusieurs centre d’achats, petits ou grands, ils vous font aussi ouvrir le coffre de la voiture ou regardent sous l’engin avec un miroir accroché au bout d’une longue perche pour repérer de possibles bombes cachées. Bienvenue au magasin!

Côté expérience du service à la clientèle, les gens sont pour la plus part très souriants et me souhaitent tous la bienvenue au Nigeria! C’est sympa!

Cette semaine, j’ai visité Dunes pour faire l’épicerie. Agréablement surprise! Il y a même du lait d’amandes non sucré et une section sans gluten avec une sélection de produits assez variée! Même le commis au Deli m’a fait goûter des charcuteries et des olives. Je me croyais quasiment au Loblaws! Un peu plus cher comme épicerie je l’avoue mais j’adore déjà l’endroit. Même la caissière très souriante m’a souhaité la bienvenue. Très contente, je suis rentrée à la maison avec mon tahini, mes olives, mes tits concombres libanais ultra croquants, mes avocats et mon feta pour me faire une délicieuse salade, et mon lunch!

Et la Abujaserie de la semaine va à… Jumia, une plateforme regroupant plusieurs restos de la ville et qui livre à domicile en scooter, même sous la pluie (kudos à mon livreur!). (Oui oui j’ai l’intention de faire mes lunchs ici mais bon une fois de temps en temps pourquoi pas?!) Venant d’apprendre son existence, je m’inscris donc en ligne et passe ma première commande avec un 20% de rabais pour les nouveaux clients. Il est 12h20. Une heure plus tard, n’ayant toujours pas reçu de nouvelles, je vérifie en ligne et on m’annonce que par manque d’info, ils ont annulé ma commande. Je communique alors avec le service à la clientèle qui me dit de repasser ma commande, mais que malheureusement puisque j’ai déjà passé une commande donc je ne suis plus éligible au rabais applicable aux nouveaux… Le ventre vide, j’essaie de rester patiente et cordiale, mais cliss! Je leur explique que c’est insensé puisque c’est pour la même commande, mais il n’y a rien à faire “this is the company’s policy”… finalement j’ai reçu ma bouffe vers 15h et à plein tarif… Bienvenue qu’ils disent!!

Bon long weekend!!

Xox

Categories: Abujaserie, Adaobi, Afrique, Expat, Nigéria, Uncategorized, Voyage | Tags: , , , , , , , , , ,

Post navigation

Comments are closed.

Blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: