Posts Tagged With: travel

Mon premier massage chinois!

Météo & Premiers jours à Pékin
Samedi midi. Me voilà installée confortablement dans un chouette café, Baker & Spice, à Liangmaqiao, quartier bourré de diplomates & d’expats des quatre coins de la planète. Il fait -15 que mon app météo média me dit, mais je vous jure qu’avec le da feng (grand vent), le temps ressenti est probablement -72. Juste traverser la rue de mon appartement-hôtel à ici que j’avais déjà le feeling que ma face était en train de décoller, c’est peu dire! Mais pas de neige au sol, sauf la petite neige fine tombée samedi dernier et qui n’est pas restée bien longtemps. Je vous avoue que c’est un peu bizarre de se les geler sans gadoue canadienne sur les trottoirs pékinois. Mais ces jours-ci, les chinois se réjouissent sous leurs capines, car grand vent = ciel bleu = indice de pollution de l’air assez bas. Le PM 2.5 était à 25 hier, en fait probablement meilleur qu’à Ottawa ou Québec! (En guise de comparaison, lors des récentes alertes, le PM 2.5 tournait plutôt autour du 500) Et oui, vous aurez compris que les Chinois ressemblent beaucoup aux Québécois sur ce point: ils adorrrent commenter & chialer sur la météo. Et certains se moquent déjà de moi la Canadienne qui a siii frette depuis mon arrivée à Pékin.

Déjà deux semaines que je suis ici! J’apprivoise tranquillement la vie d’écolière étrangère et j’explore le voisinage. Il y a des moments que mon chinois est fort utile & d’autres que j’essaie tant bien que mal de baragouiner quelques mots pour me faire comprendre… en vain! Les hauts et les bas de la vie à Pékin.

Premier massage chinois
Après quelques jours de très courtes nuits et à souffrir du décalage, je me suis dit pourquoi pas essayer un massage chinois. On m’avait dit que cela était bénéfique pour combattre le jetlag. Treize heures de décalage je vous jure que ça rentre dans le corps. Donc, avant de partir, j’avais déniché, en fouinant sur les blogues The Beijinger & City Weekend Beijing – mes deux bibles pour pimper ma vie sociale à la pékinoise, une place qui avait l’air bien zen, Dragon Fly. Par heureux hasard, ce lieu se situe justement en face de mon nouveau chez-moi & même que certains compatriotes canadiens affectionnent particulièrement les services qui y sont offerts, incluant les manucures shellac (youppi!).

Donc, je prends rendez-vous pour un massage chinois d’une heure (environ 40$, pas si pire, non?), et je me présente à la réception après ma journée de cours. Accueil très chaleureux. P’tite musique douce, Bouddha dans la pièce, odeurs d’huiles essentielles relaxantes. Tout pour me rendre déjà zen. On me demande si je préfère un homme ou une femme. Je me dis alors ‘’humm, j’ai jamais reçu de massage de la part d’un homme massothérapeute, mais pourquoi pas y aller sans aucune condition. De toute façon, les Chinois sont pour la plupart petits, voire délicats, donc il me ferait certainement pas mal avec ses petites mains douces…’’ Ouffff belle naïveté Marion!

Les portes ouvrent. Derrière, c’est quasiment le noir total. Un chemin y est délimité par quelques pierres. P’tite musique d’ambiance. La gentille dame de la réception me dit alors, toute souriante, ‘’Miss Malian, votre massothérapeute est arrivé’’, et me salue à la chinoise (penchement de tête & mains jointes). J’ai juste le temps de me lever les yeux pour apercevoir… le sosie de Kong Fu Panda… iiiiiiii!!! Il me fait signe de le suivre sur l’étroit chemin de pierres, dans le quasi noir, à peine éclairé, juste assez pour que je discerne sa silhouette et… ses énormes mains. Une partie de moi essaie de rester relax, zen. C’est ça le but d’un massage, non? Mais, disons que mon Hamster #Gratitude se fait aller fullspin dans sa roulette… (Il m’amène où? Il va me faire mal c’est certain. Est-ce que je vais être courbaturée pendant des semaines après? Et alouette)

Kong Fu Panda, qui ne parle pas vraiment anglais, me fait entrer dans une petite pièce toute aussi peu éclairée et me montre un bout de tissu sur la table à massage. Je comprends qu’il veut que je me couvre avec ça. Il quitte la pièce. Je commence à me déshabiller et là je réalise que ce bout de tissu est en fait un mini pantalon et une mini chemise, un genre de pyjama chinois. J’essaie de l’enfiler, mais évidemment mon gros popotin ne rentre pas dans ce délicat pantalon, et je ne vous parle pas de la chemise. Tout le long, je sens la présence de Kong Fu Panda derrière la porte de bambou. Alors, la poitrine un peu dévêtue, j’ouvre la porte et je lui montre que visiblement on a un problème de costume.

Embarrassé, il disparait dans le noir sur le chemin de pierres, et revient quelques instants plus tard avec un plus gros morceau de tissu en lin. Il referme la porte. Clairement, Kong Fu Panda n’a pas pris de chance cette fois-ci, et m’a apporté le kit de sumo. J’enfile le pantalon de lin brun 2XL, l’attache à double tour, et j’essaie ensuite d’attacher la blouse beige 2XL du mieux que je peux, mais hélas, je n’arriverai pas à me dissocier du look ‘’Jute à patates Costco style’’. Kong Fu Panda revient dans la pièce et m’indique de m’étendre sur le ventre. Évidemment, j’ai le fou rire depuis les 10 dernières minutes, soit le moment où on m’a présenté à mon massothérapeute. Ça promet pour la prochaine heure. Il me couvre d’une couverte et… place à mon premier massage chinois!

Mes premières boules chinoises…
Kong Fu Panda commence d’abord par me masser le dos et le cou (la seule partie de mon corps qui n’est pas ensevelie sous ma jute). Tout le long, j’essaie de me détendre, et à la fois d’anticiper ces mouvements. Cela procure d’étranges sensations de se faire masser par dessus un tissu de jute à patates je vous le confirme. Sinon, les premières minutes, ça se passe plutôt bien, que je me dis. Je reconnais un peu la façon habituelle d’un massage suédois. Je commence alors à me détendre. Et bang, il commence à me masser les fesses vigoureusement. C’est clair que la circulation sanguine de mon popotin se réjouit! Je le sens très proche de moi. Et soudain je sens quelque chose dans ma main. Je n’arrive pas trop à saisir c’est quoi. Ben nooon! Je réalise alors qu’il s’y est accoté les boules chinoises. Iiiiii j’essaie de retenir mon fou rire… (C’est bel et bien un massage PG je vous rassure! Tous ces gestes n’avaient rien de sensuel, au contraire c’était plutôt dry – on se rappelle que je suis sous une jute de patates après tout. Mais quand même, ça surprend mes premières boules chinoises!)

Le massage continue. Il me demande si je suis ok. Je murmure un oui surement peu convainquant, la face toujours écrasée dans la table à massage. Voilà qu’il s’installe derrière moi et me plie la jambe sur le dos. Moi qui ai zéro flexibilité mettons que je n’apprécie guère le mouvement brusque. C’est probablement le cing minutes le plus awkward du massage (oui même plus qiguai (weird) que la passe des boules chinoises). Et bien sûr, il recommence ensuite avec l’autre jambe. Oufff. Il enchaine avec le massage du cou et me demande de me tourner sur le dos. J’essaie de garder les yeux fermés. Il me souffle dans la face et renifle bruyamment durant les derniers instants du massage. Fort agréable!

Soudain, il arrête et me dit ‘’ok la’’. Je comprends que c’est fini. Il sort et je me rhabille. On refait ensuite le chemin contraire dans le quasi noir sur le chemin de pierres vers la sortie. Il m’offre un p’tit verre de thé et me regarde le boire attentivement.

Moi même embarrassée, je lui souris et je quitte les lieux. Quand même relaxée, avec un regain étrange d’énergie. Moi qui pensais que cela allait m’aider pour combattre le jetlag et bien cette nuit là, j’ai à peine dormi deux heures…

Détendue, je me dis donc pourquoi pas essayer une troisième tentative de faire mon épicerie. Je suis ainsi sortie du supermarché d’expats archi-cher avec une bouteille d’eau, des p’tites tomates & une canne de thon. Un bon début. Mais deux semaines plus tard, mon frigo est toujours vide. Il fait siii froid que j’ai pas trop envie de sortir dehors avec mes sacs de courses, alors je continue d’explorer les restos du coin, aux saveurs chinoises ou occidentales, en attendant le retour des beaux jours.

Voilà pour ma première expérience de massage chinois! Vais-je y retourner? Bien sûr! Avec Kong Fu Panda? On verra. 🙂

 

 

 

Categories: Chine, Chinoiseries, Expat, Voyage | Tags: , , , , , , , , , , | 2 Comments

Vacances tropicales de #2Filles. Part 2.

2fillesauKanaval

Après des aventures inoubliables au Kanaval de Gonaïves en mars 2014, au grand bonheur des deux protagonistes, #2FillesauKanaval récidive!

 

Début décembre, le moment de l’année fatidique où il commence à faire froid et où nos amis Facebook s’improvisent météorologues dépressifs. Déjà écœurées de la saison froide, alors que l’hiver n’a pas encore commencé officiellement. Sans vouloir tomber dans la complainte du phoque en Alaska, une tite semaine au chaud sous les palmiers s’impose vivement.

Pourtant ayant jadis été dans une autre vie une fervente skieuse des neiges (pour faire tendance avec l’autre Reine), pour ma part, cette année j’avais bien envie d’innover pour la période des fêtes et de m’éloigner des bordées de neige, des casques de poil et des bottes Sorel quelques jours.

Noël à la Jerk

The Most Beautiful Time of the Year. La Grinch officielle des fêtes 2014 (la même que celles des éditions 2013-2012-2011-…) est donc bien heureuse à l’idée de passer un Noël vert! Bien hâte de voir ce que notre destination nous réserve pour le réveillon!

Au moment d’écrire ces lignes, à quelques 10 jours du départ, #2FillesenJamaique n’avait encore rien réservé. Vive le last minute. #2Filles a simplement envie d’aller chiller en Jamaïque. On partait de là pour nos recherches de deals. Pas trop compliqué en principe. Ya Mon.

keepcalmandgotojamaica

Puisque ma complice de voyage Marisse vivra sa première expérience de vacances en Formule Tout-Inclus, peu importe le Resort élu, je me devais de lui faire un tour guidé des hauts & des bas du All Inclusive Style.

#2FillesauResort

D’abord, les consignes pré-départ habituelles s’appliquent. (Fouillez dans les Archives de Adaobi Savannah pour se rafraichir la mémoire au besoin)

Note supplémentaire à Marion: étant un peu trop stickée sur les gouyads à l’Haïtienne, essentiel de renouer avec le dancefloor jamaïcain. Regarder quelques tutoriels sur Youtube est donc fortement recommandé pour varier les pas & éviter de passer la semaine à faire le PogoBall Dance. (Pour les visuels, cliquez ici.)

Quand #2Filles partent en Resort dans le sud, elles amènent dans leurs valises:

– N’oublie surtout pas ta gourde Marisse! (Note: à ne pas confondre avec tes Gourdes haïtiennes (HTG) restées dans le fond de ton sac de plage). C’est l’un des meilleurs amis du vacancier sur un resort. Ça évite de nombreux aller-retours au bar de la plage et une tempête de sable dans les tits verres en plastique. Et bonus, c’est environmental friendly!

– Pense aussi à des souliers de plage, si jamais tu fais partie de ceux et celles qui ne supportent pas de marcher sur les tites roches marines.

– Bikinis (illimité). 1 pour la piscine. 1 pour la plage. 1 pour l’excursion en catamaran. 1 pour l’aquaforme. 1 pour…

– Tites robes chics pour les tenues du soir, outfit du réveillon compris. Si tu avais été un homme, je t’aurais dit un pantalon long, et peut-être un nœud papillon. (À la demande générale des restaurants à la carte)

– Pour les souliers, à part la catégorie gougounes, c’est à ta guise, mais saches que le talon aiguille dans le gazon ou le sable quand tu essaies de te sauver d’un crabe de mer sur le speed, c’est pas idéal. Tu es avertie.

– Item Fefille : Mousse magique pour les cheveux. Après plusieurs voyages dans le sud, et de nombreuses tentatives échouées, je n’arrive toujours pas à maitriser le Frisottis Tropical. Avertissement: J’abhorre donc fièrement le Brushing-de-mer.

– Pharmacie de voyage All Dressed. TOUT pour se faire croire que #2Filles combattra le vilain maringuouin avec success. Prend garde à toi Chikungunya!

– Idéalement, laisse ta banane de Bob l’Éponge à la casa. Ta chemise hawaïenne, ton one-piece Budweiser, et ta serviette de plage des Canadiens aussi. Mesi.

L’ABC du All Inclusive 101

1- Arrivée à l’aéroport : en mode repérage. On repère les gens sur notre vol dans la file d’enregistrement. On évalue #lesgens. On étiquette déjà LE clown, LE célibataire trippeux aux airs de Giligane, LA(les) gang de Monsieur-muscle-au-t-shirt-blanc-trop-serré qui ont raté leurs auditions d’Occupation Double et qui viennent prendre leur revanche en Jamaïque, LE président du Club international des Nudistes, LA présidente de l’Association mondiale des Nudistes, LE co-fondateur du Club des Textiles, LE best buddy pour nos tournées des clubs jamaïcains, TON ennemi redoutable en compétition pour la Miss Jamaica 2014, et plus encore.

2- On sourit. #2FillesenJamaique se positionne. Qui seront nous? Nos noms de Resort en tête.

3- En vol. On savoure notre tit verre de bulles un peu beaucoup excitées. On compte les chemises hawaïennes et les chapeaux de cowboy pour passer le temps. On fait des selfies up-in-the-air et des tites vidéos d’une grande importance. Et surtout, on se croise les doigts qu’on partagera pas notre swim-up bar avec le dude qui est loud et déjà soul à la rangée 14C.

4- À l’atterrissage, dès l’instant que les wheels effleureront le sol jamaïcain, n’aie pas peur, les gens vont applaudir. Tu peux aussi le faire. No jugement.

5- Arrivée à l’aéroport: on prend le pouls jamaïcain. Ya mon. On suit attentivement les consignes, en vacanciers modèles. On se dirige vers l’autobus climatisé au # correspondant à notre hôtel. En mode repérage. C’est un peu long, car on doit attendre celui qui a confondu le #3 avec le #5. Damn. C’est LE gars loud.

6- C’est parti pour une longue balade à regarder les routes de Jamaïque à travers les fenêtres teintées de l’autobus et essayer de spotter les locaux. Pendant ce temps, Madame Blingbling, qui en est à son 8e séjour en Jamaïque, ne supporte toujours pas de voir le vrai lifestyle et chiale qu’elle veut arriver à son Resort 5 **** au pc. LE célibataire trippeux aux airs de Giligane voudrait, quant à lui, demander à Bob le guide de débarquer en bord de route pour continuer le trajet en taxi-moto (on y va tout suite?). Sur le chemin, Eddy le gentil chauffeur déposera #lesgens aux différents resorts (wishful thinking).

7- Premières impressions du Resort. Tour d’horizons. En mode repérage. Buffets, bars, swim up bar. Ça ressembles-tu vraiment aux photos publiées sur Tripadvisor? Où est donc le jardinier? Cocktail de bienvenue. Clin d’œil au jardinier. Ou au pool boy. (selon le moment de notre arrivée au Resort). Notre chambre sera-t-elle près de la Discothèque? Notre balcon aura-t-il la vue sur la mer ou sur la rue principale?

8- Check-in smooth ou non. Les premiers 10 minutes c’est primordial d’aller se mettre les pieds dans la mer pour connecter avec la place (dépendamment du nombre de personnes qui aura eu la même idée que nous, on pourra faire une ronde aquatique). (Note: Bon, si ça va trop loin peux–tu me rappeler que je vais dans un all inclusive en tant que #teamtextile et non à une retraite de nudistes à l’Hôtel voisin. Mesi!)

9- S’il y a lieu, présence obligatoire à la réunion de bienvenue et de présentation des activités à 90$US l’unité. Avec le monsieur qui en est à sa 10e visite au Resort, la madame qui pose 1000 questions pis le gars qui sait tout, le cousin de Benoit notre fromager d’ici préféré. Ensuite, faudra visualiser les dites activités à 90$US qui nous intéressent et trouver un genre de Isaac, notre chauffeur adoré à Port-au-Prince, tsé un gars fiable et connaissant de son code de la route pour nous amener en excursion personnalisée. (Ptite MAJ : j’ai déjà un numéro de tél d’un potentiel clone de Isaac. Mesi Instagram et #Jamaique!)

10- L’important c’est de participer. Apprendre la tune et la chorégraphie du Resort par cœur. Aquaforme, beach volley, bingo, monter sur le stage du Resort au moins 4 fois pendant la semaine, sans compter ta participation redoutable au Miss Jamaica 2014. No pressure, mais j’ai déjà misé gros. #2FillesenJamaique represents.

11- On risque parfois de manquer le service du petit-déjeuner, alors amène-toi des barres-tendres en attendant le grill-cheese de 11h et/ou le buffet de 13h. Évidemment #2FillesenJamaique deviendra sûrement les regulars du Jerk Shack Grill! Pis pour les réservations aux restaurants à la carte le soir, faudra développer une technique pour ne pas avoir à se lever à 6h du mat.

12- Serviette de plage. Faut absolument pas la perdre pendant la semaine, sinon on perdra notre 20$US de dépôt (tsé en mode économique, c’est un détail qui compte). Pour réserver nos chaises longues au soleil ou à l’ombre, à la mer ou à la piscine, faudra aussi être stratégiques. Calculer nos rapprochements. Idéalement se faire copain-copain avec des lève-tôts.

13- Sur le vol, si on a le temps entre deux selfies et recomptage de chemises hawaïennes, faudrait aussi pratiquer nos techniques de ‘’je vais chercher des drinks (peut-être dilués, sachezle) au bar pendant que toi tu fais des sourires aux vacanciers et on alterne’’.

14- Après avoir fait le bacon sur la plage en matinée et/ou au bord de la piscine en pm (en alternance), admiré le magnifique coucher de soleil et s’être fait une beauté pour la soirée (lire ici application d’après-soleil à profusion pour cacher les coups de soleil et le look Redlobster), en route vers le stage pour le show du soir! (relire #10… no pressure)

15- Un peu cocktail, on ira ensuite faire le locomotion dans la Discothèque probablement vide du Resort, avant de partir en mission Let’s explore the Jamaican Nightlife #Jamaicanvibes…

16- And… repeat. Le lendemain, la routine du tout-inclus se répète. Imagine-toi un genre de jour de la marmotte, mais en bikini (optionnel).

Pour le reste, ben je vais laisser place aux imprévus, et te garder des tites surprises! Un peu de spontanéité va aussi faire du bien.

#2FillesenJamaique
#2Filles se répète que cette fois-ci c’est des vacances, et non un voyage à la Indiana Jones. Mais pour ceux qui nous connaissent et/ou qui se rappellent nos aventures à l’haïtienne, les paris sont ouverts! Combien de jours resterons-nous tranquilles à faire le bacon à la plage le matin, et à la piscine l’après-midi, avec comme seules interruptions, la marche pour aller remplir nos gourdes? Tiendrons-nous le coup? C’est à suivre…

Suivez nos aventures à la Jamaïcaine et notre Noël vert sur FB (Adaobi Savannah), sur Twitter ou encore sur Instagram!

C’est signé #2FillesenJamaique un peu beaucoup excitées!

Categories: Voyage | Tags: , , , , , , , | 2 Comments

10+ Things That Make Me Happy! – The Happy Challenge

I was tagged by an Instagram Friend to share 10 things that make me happy. I usually don’t reply to challenges but I thought this one was worth it! Just the thought of it made me smile!

So here are a few things that make me happy.

En visite à Toledo en avril 2006 alors que je vivais mi vida española à Madrid.

En visite à Toledo en avril 2006 alors que je vivais mi vida española à Madrid.

1- cooking with friends and a glass of wine (esp. #haitianfood & #africanfood)
2- dancing like a crazy mama on a dancefloor (esp. #zouk, #kompa & #africanmoves)
3- #TRAVELLING!
4- writing on my #travel #blog http://www.queenadaobi.com
5- reading, reading & reading
6- having great discussions with passionate people (yep, I’m a proud & active #Sapiosexual!)
7- relaxing/meditating in front of a #lake or the sea (esp. that one! #family)
8- discovering/exploring new things by myself or through the eyes of someone else
9- getting little surprises or unexpected signs of life (minus the pigeon shit on your head thing)
10- humm… did I say #travel already? 😉 (jamais assez de vitamine #voyage!)

1o+ sharing great laughs!

What about you?

I won’t tag you but feel free to also do the Happy Challenge & share the things that make you #happy! 🙂

#10happythings #bonheur #petitsplaisirs #friendship #positivity #thankful #life

ZHOUMO YUKAI (周末愉快)! Happy Weekend!!

Categories: Adaobi, Coups de coeur, Voyage | Tags: , , , , , | Leave a comment

Blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: