La traversée du Morne Pilboro en route vers le Cap Haïtien

Cap sur Okap!
Après quelques jours à me prélasser sur la Côte des Arcadins, j’étais reposée, un peu bronzée, et prête à poursuivre ma découverte d’Haïti. Un ami ayant loué une voiture à Port-au-Prince me pris donc sur la route en direction du Cap Haïtien. Avec un petit clin d’œil, il m’avertit que le trajet devrait nous prendre environ trois heures et que ce n’était pas toujours de tout repos. Idéalement, il fallait donc traverser les montagnes avant le coucher du soleil.

Selon Google Maps, cet itinéraire de 176 km prend deux heures et demie à parcourir (252 km de Port-au-Prince, durée: 3h32), mais en réalité, avec les conditions de la route, dépendamment du trafic et des imprévus à l’Haïtienne, cela peut prendre jusqu’à cinq heures, et même parfois plus. Alors soyez patients et prêts à tout lors de cette aventure!

Roadtrip
Nous voilà donc sur la Route Nationale #1, konpa haïtien dans le piton pour se mettre dans l’ambiance, puisque JBeatz et ses musiciens nous attendent au Cap le soir même.

En chemin, on y croise quelques communes dont Saint-Marc et Gonaïves, ville qui sera l’hôte du Carnaval de février 2014, et donc ma prochaine destination pour les vacances hivernales – si Dieu veut!

Pour casser la croûte et se dégourdir, nous sommes arrêtés au Village d’Ennery, un nouveau complexe hôtelier qui se trouve à l’entrée de la ville d’Ennery, département de l’Artibonite, à environ 30 km de Gonaïves, et au pied du Morne Pilboro. Cet endroit vaut certainement la visite, entre autres pour ses murales d’art et ses installations modernes dans un décor attrayant. J’y ai mangé mon premier griot live en Haïti. Dé-li-cieux! Bien heureuse que mon compagnon de route ait déniché cet endroit par hasard en fouillant sur les Internets, car j’dois avouer que c’est un secret bien gardé d’Ennery!
Village d'Ennery

La traversée du Morne Pilboro
Le ventre bien rempli, nous sommes prêts pour attaquer le reste du trajet, et surtout, la traversée du Morne Pilboro, voie réputée d’Haïti. Mes centaines de photos et quelques vidéos prises durant cette montée et descente ne rendent pas justice au paysage à couper le souffle qui se dévoilait devant nous, ou plutôt tout autour de nous. Je me sentais si petite dans la voiture. Littéralement entre falaise et ravin, baignant au cœur d’Haïti qui porte bien son nom de « terre montagneuse ».

4 Pilboro

Plus nous avancions, plus j’avais des palpitations, peut-être en raison de l’altitude, mais surtout à cause de l’excitation provoquée par la route si étroite, escarpée et pleine d’obstacles. Chaque nouvelle courbe amenait son lot de surprises, et je retenais mon souffle, à l’affût du prochain virage. À quelques reprises, je me surprenais même à m’imaginer dans une des fameuses scènes de course folle d’un film d’action – il manquait juste le méchant à ma poursuite!

La fenêtre baissée, le konpa dans les oreilles, les cheveux dans le vent, respirant l’air si pur, j’admirais le paysage montagneux et si vert qui se dessinait devant nous – une vraie carte postale!

Un des moments inoubliables de cette aventure est sans aucun doute lorsqu’à mi-montée, nous avons croisé un gros camion de livraison… Prestige! Céder le passage à ce camion en pleine ascension du Morne Pilboro… Avouez qu’il n’y a pas de circonstance plus haïtienne que ça! (Petit détour: j’aurais bien aimé que le chauffeur arrête et nous offre une bonne Prestige byen glace, j’en aurais eu grandement besoin!)

Chapeau à mon Chauffeur qui a zigzagué au volant avec brio! La technique de prendre un virage serré avait tout son sens. Faut préciser aussi que la voiture était manuelle, ce qui rendait la tâche encore plus complexe. Disons que j’en connais certains qui auraient eu besoin de parfaire leurs techniques de conduite avant de s’aventurer sur cette voie dangereuse!

Je décerne la 2ième étoile du match à Daihatsu Terios, la voiture de location qui nous a amené à destination en un seul morceau, sans crevaison, ni panne, ou autres fâcheux bris mécaniques. Nous avons été chanceux, contrairement à d’autres que nous avons dépassés sur le chemin.

La 3ième étoile va aux chèvres rencontrées sur notre passage qui se baladent aisément si près du ravin sans se soucier qu’elles pourraient dégringoler…

Visiblement, comme dans plusieurs autres cas, Google Maps ne prend pas en considération le contexte réel de cette traversée! Et il faudrait peut-être aussi que Google Street View vienne filmer cette ballade – histoire de mettre à jour leurs données!

2 Pilboro

Une fois rendus au sommet, Hop! on redescend. La descente est tout aussi complexe. Dire que des gens font cette route chaque jour! Braaavo! En bord de route, on croise de nombreux marchands, enfants gambadant, cordes à linges Haitian Style, et plus encore. Et côté signalisation, il y a toujours un grand panneau rouge Digicel pour nous souhaiter la bienvenue à l’entrée d’une nouvelle commune.

Premières impressions du Cap
Quelques heures plus tard, nous voilà enfin arrivés à Babiole, un quartier pas trop loin de la ville du Cap. J’y ai passé ma première nuit à l’Haïtienne, avant de me rendre le lendemain à Habitation Jouissant, Hôtel Boutique perchée dans la montagne avec une vue splendide sur le Cap, définitivement un de mes coups de cœur de mon séjour en Haïti.

Complètement crevés, mon gentil chauffeur m’a tout de même amené pour une visite éclair du Cap et boire une Prestige byen glace – et oh si bien méritée – au Kokiyaj Market Bar & Grill, un des endroits sympas à fréquenter sur le Boulevard, avant d’aller se trémousser à Feu Vert pour le Bal de JBeatz. Note au lecteur: Pas besoin de vous dire qu’après seulement quelques pas de danse, M. le Chauffeur dormait déjà sur sa chaise, épuisé! (photo disponible sur demande! 😉 )
Prestige Kokiaj

jbeatz concert

Aller simple ou Aller-retour?
Pour conclure, j’ai adorrré cette traversée! C’tait si intense! Je vous le recommande fortement, ne serait-ce que pour le paysage et l’air frais montagneux. Mais pour le retour, je prends l’avion, en 30 minutes on débarque à Port-au-Prince!

Autres options de transport entre Port-au-Prince et Cap Haïtien:
À noter que pour moins de 20$ US l’aller simple, il y a quelques départs quotidiens en mini-autobus climatisées de Port-au-Prince au Cap Haïtien (ou vice-versa), et le trajet prend environ sept heures. Sans Souci Tours est une des compagnies offrant ce service.

Pour 100$ US, j’ai pris un aller simple avec Tortug’air. Quelques départs quotidiens sont disponibles. Sunrise Airways offre également des vols entre Port-au-Prince et Cap Haïtien. Petit bonus: semble-t-il qu’à l’arrivée au Cap en avion on a une superbe vue sur la Citadelle. Vous m’en redonnerez des nouvelles!

Alors, après une journée forte en sensations et une bonne nuit de sommeil dans la maison de Babiole, l’aventure se poursuit, à la découverte des richesses du Cap! À Suivre…

Categories: Haïti, Voyage | Tags: , , | 8 Comments

Post navigation

8 thoughts on “La traversée du Morne Pilboro en route vers le Cap Haïtien

  1. Herold

    Quelle belle aventure, c ‘est a suivre comme tu dis madame, et j’attends la suite! J’aimerais ajouter qu’il va y avoir une route alternative qui mene au Cap Haitien en passant par la route nationale No.3 vers Hinche et Miragoane. C’est aussi riche en paysage naturel, et retiens ton soufflé: il ya aussi une montagne geante(morne cabrit) a travserser avec superbe vue pittoresque.
    Ce sera une autre aventure alors, lol. Cette route est maintenant en chantier et dit on sera moins dangereuse que la troncon puilboro J’ai hate de decouvrir la nouvelle voie et suis pret a l’explorer.

    Like

    • Oh je note! Mesi pour cette information Herold! En effet ce sera pour une autre aventure alors! Aurai-je le même chauffeur?! lol 😉

      Like

  2. Dear Queen Adaobi,

    J’ai pris plaisir à lire ton petit joyau de texte. Ton expression imagée fait voyager les lecteurs qui n’ont jamais visité ce coin de pays et remplit de nostalgie ceux qui, comme moi, y ont vécu une bonne partie de leur vie.

    Ta description du Village d’Ennery tombe à pic. J’ai visité ce cadre magnifique bien ancré dans l’univers rustique d’Ennery, lors de mon récent voyage en Haïti: une vraie révélation…, un secret qui commence à être moins bien gardé (heureusement).

    Quant à Pilbora, ton récit révèle la grande aventurière en toi. Tu mets l’accent sur le thrill, plutot que sur le danger. Bien fait!

    Mèsi anpil. Tu es une amoureuse d’Haïti…

    Like

    • adidess

      Pilboro*

      Like

    • Mesi anpil pou tes bons mots Adidess! 🙂 Cela me fait bien plaisir que mon texte t’a plu! En effet, tu as bien raison le Village d’Ennery commence de plus en plus à être connu et visité! On ne peut que s’en réjouir! Wiii tu as vu juste: Mwen renmen ayiti cherie anpil anpil! 😉

      Like

  3. Pingback: Raisons de plus d’aller visiter (ou revisiter) Ayiti Cherie! | Adaobi Savannah

  4. Junior

    Superbe article.. Merci

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: